By: Christofer On: août 26, 2019 In: Voyage Commentaires: 0

Le désert d’Atacama est un univers à part. Il s’agit du désert le plus sec du monde. Partir à l’aventure dans ce territoire hostile est une expérience unique à réaliser au moins une fois lors d’un voyage au Chili. Malgré l’aridité de ce territoire, les paysages y sont à la fois surprenants et fabuleux. Les lieux sont particulièrement appréciés pour le trek. Entre les étendues de sel blanc, les petits canyons et les sources d’eau rares, l’aventure est de taille dans cette partie nord du Chili. Voici un petit aperçu d’un itinéraire d’une semaine pour mieux appréhender cette aventure.

Voyage au Chili : explorer San Pedro de Atacama, l’oasis du désert

À l’arrivée à l’aéroport de Calama, la première étape d’un voyage au Chili est la petite ville de San Pedro de Atacama. C’est un passage obligé pour ceux qui souhaitent s’aventurer dans le désert. La route menant à cette ville traverse de fantastiques formations rocheuses de la Cordillère de sel.

Après l’installation à l’hôtel, l’aventure commence par une randonnée dans la splendide et immense Vallée de la Lune. Cette visite sera marquée par la traversée des dunes de sable afin de rejoindre le point de vue permettant de voir l’un des plus spectaculaires couchers de soleil au monde. C’est un moment unique immanquable pour profiter d’une facette du désert d’Atacama au cours d’un séjour au Chili.

Exploration des zones d’Yerbas Buenas jusqu’à la Valle del Arcoiris

Cette étape est une importante incursion dans l’environnement aride du désert d’Atacama. Depuis San Pedro, il est idéal de passer en premier par l’immense forteresse de Quitor avant de rejoindre le fleuve de San Pedro. Sur la route, il est possible de voir un grand nombre de formations rocheuses et de canyons de tous types. Le panorama est époustouflant.

Du côté de la vallée des Arcoiris ou la « vallée de l’Arc-en-ciel », le paysage est unique avec des falaises de toutes les couleurs à savoir jaunes, blanches, rouges, marron… Il s’agit d’un lieu idéal pour faire de splendides photos de voyage. Entre temps, il est possible de découvrir des pétroglyphes sur les lieux, notamment dans la zone de Hierbas Buenas. La faune y est aussi présente. En effet, les voyageurs pourront y voir des lamas sauvages, des chèvres et des ânes. En chemin, quelques escales dans les villages à proximité sont enrichissantes pour voir de près la culture locale.

Aventure dans les environs de la zone Rio Grande

Au-delà du fleuve de San Pedro, une expérience encore plus étonnante est à portée de main. En général, on y trouve un immense plateau parsemé de mines abandonnées. Au cours de cette balade, on émerge dans un environnement typique orné de splendide canyon de toutes les formes ponctuées de cactus. L’on s’y sent comme sur une autre planète. Après l’exploration de cet endroit fascinant, les voyageurs pourront rejoindre le village de Rio Grande, notamment pour un camping inoubliable. Ce village abrite en effet une communauté indigène qui est en mesure d’accueillir les voyageurs.

Bien que le trekking soit éprouvant dans cette partie du pays, il faut dire que les récompenses sont nombreuses et fascinantes. Dans tous les cas, il est possible de rallonger le circuit selon les envies et les possibilités des voyageurs. Par ailleurs, il est important d’intégrer les sites suivants dans son itinéraire, à savoir l’exploration de Machuca depuis Rio Grande, l’observation des Geysers de Tatio, la visite du Salar de Atacama. Bref, il y en aura pour tous les goûts.

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *