By: Christofer On: août 12, 2016 In: Naturisme Commentaires: 0

L’état de nudité peut porter d’autres significations que la simplicité et le naturel associés au naturisme. Selon le contexte, être nu peut signifier sensualité, érotisme, provocation, contestation, revendication… Comme toute attitude corporelle, la nudité est un langage qui prend son sens en fonction des gestes et attitudes, de l’intention, du contexte et de l’entourage.

Bousculer les murailles mentales

A l’extrême opposé du respect naturiste, on connait le nu qu’on exige du vaincu par vengeance, pour l’humilier et le dégrader. Il a sa correspondance dans le nu exhibitionniste et choquant du vainqueur. La généralisation des images de nus dans le cinéma et dans les reportages des émissions télévisées ou les magazines a apporté une évolution dans notre rapport au nu. Elle l’a banalisé, au moins dans le contexte de l’art et du spectacle. Au cinéma, et dans une moindre mesure au théâtre, il est de plus en plus familier de voir les gens nus, dans le contexte naturel de leurs activités de la vie quotidienne, le bain, le lit, la toilette, etc. Mais la plupart du temps, la nudité y souligne un propos, un message concernant le corps ou les relations entre personnes. Par exemple, elle veut nous rappeler notre origine animale et nos forces primaires. Les artistes vont de plus en plus loin dans l’exposition du nu afin de bousculer les esprits, secouer les murailles mentales et dépasser les tabous.

Le nu au service de la beauté artistique

Lorsqu’ils montrent des nus, les peintres, photographes ou metteurs en scène cherchent à partager leur émotion, qu’elle soit suscitée par la beauté ou la misère, la sensorialité ou le réalisme. Ou ils veulent inciter à la réflexion sur nous-mêmes, au prix d’images provocantes, parfois violentes. Un exemple de spectacle destiné à déranger (à faire sortir du rang) est fourni par les « performances » de Vanessa Beecroft. La nudité en chair et en os dans les rues sert aussi de moyen de protestation contre des injustices ou des contraintes insupportables, afin d’obtenir des réactions du public et faire bouger les consciences. Ce moyen de revendication se développe beaucoup dans les capitales du monde entier, y compris dans des pays où le nu est mal accepté, comme l’Amérique latine. Des groupes de personnes se dévêtent pour protester et défendre une cause, comme la condition animale à l’entrée du métro au Japon, ou une augmentation du budget pour l’éducation par les lycéens de Manille ou Valparaiso. Le choix de la nudité comme moyen de protestation me semble faire appel aussi bien à la contestation d’un interdit, qu’à la dénonciation de l’hypocrisie et des masques, et au symbole de la nudité qui énonce: je suis vulnérable et sans armes.

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.