By: Christofer On: septembre 10, 2015 In: Camping car Commentaires: 0

Alors même que le Maroc est à la mode et s’inscrit toujours parmi les destinations favorites de la plupart des Français, le découvrir en camping car offre l’opportunité indéniable d’aller à la rencontre des populations mais aussi de prendre davantage le temps d’observer les paysages splendides de ce pays d’Afrique du Nord. Ceci dit… certains impondérables sont à prendre en considération avant de vous lancer dans cette épopée qui pourrait s’avérer relativement périlleuse sans préparation préalable. Explications…

Des questions de sécurité

Sensations nouvelles, soif d’aventure, le voyage en camping car est pour ses aficionados une véritable échappatoire, d’autant plus lorsque l’on décide d’explorer un pays favorisant le dépaysement. Le Sud Marocain, ses oasis, ses douars en kasbah, mais aussi ses routes parfois véritablement étroites et accidentées…

En camping car, ne pas oublier de rouler doucement, maximum 50 km à l’heure à l’entrée des villages de nombreux enfants vous aborderont et courront prés de vous, soyez donc prudents. En dehors de la ville, la police veille aux excès de vitesse, restez à 60, au delà c’est contrôle du véhicule et 300 dh d’amende.

Des infrastructures adéquates

Pour ce qui est de la qualité des aires de stationnement, vous ne pourrez vous arrêter qu’en camping. Les prix varient en fonction de leur situation, notamment s’il s’agit d’une zone touristique ou pas, la nuit est en moyenne de 70dh et la plupart des campings proposent de bonnes infrastructures, supérette, sanitaires et branchements.

Concernant les périodes les plus propices au voyage en camping car, attention à l’hiver, pour plusieurs raisons. D’une part, même si l’hiver est plus doux que chez nous, il y fait froid et vous pourrez trouver de la neige dans l’Atlas notamment, et c’est aussi la saison des pluies, attention aux inondations. De plus comme la plupart des Européens profitent du froid pour plier bagages, la majorité des bons campings sont pris d’assaut. Oubliez l’été où les températures décollent au delà de 50° à l’ombre.

Le printemps reste définitivement la meilleure période pour se rendre au Maroc, il y fait doux et la nature se réveille.

 

Crédit photo : partirou

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.